Rechercher
Devis gratuitRechercher
Devis gratuit

Quand réviser sa chaudière à gaz ?

Vous êtes en retard ou avez oublié de faire entretenir votre chaudière à gaz ? Vous êtes un peu perdu dans les dates ? La maintenance de la chaudière est une obligation légale dont il faut vous acquitter chaque année. Retrouvez le détail de la loi dans cet article, ainsi que nos conseils pour choisir la meilleure période d’entretien et vous organiser en conséquence. Quelques informations bien utiles pour oublier le risque de vous retrouver sans chauffage en plein hiver



Une fréquence d’entretien prévue par la loi

La loi relative à l’entretien des chaudières date de 2009 (décret n°2009-649 du 9 juin, complété d’un arrêté le 15 septembre) : toutes les chaudières dont la puissance nominale se situe entre 4 et 400 kW doivent faire l’objet d’un contrôle annuel, réalisé par un professionnel agréé. Cette obligation concerne tous les combustibles (bois, gaz ou fioul) et toutes les technologies (chaudières à gaz classiques, modèles muraux,chaudières gaz à condensation, etc.). Elle incombe à l’occupant du logement, qu’il soit propriétaire ou locataire.

Le technicien se chargeant de l’entretien effectue plusieurs opérations incontournables, comprenant, par exemple, le nettoyage des brûleurs et du corps de chauffe, divers réglages de température et de pression ou le ramonage des conduits d’évacuation. Il mesure également les émissions toxiques, notamment le taux de monoxyde de carbone à proximité de l’appareil.

À l’issue de son intervention, le chauffagiste vous envoie une attestation d’entretien que vous conserverez pendant une durée de 2 ans afin de prouver que vous êtes en règle.

Cette maintenance doit avoir lieu dans le courant de l’année civile. Vous n’êtes donc pas obligé de prévoir la visite d’entretien précisément à la date correspondant à celle de la mise en service. Voilà qui vous laisse un peu de flexibilité pour planifier la révision.


Prévoir le tout premier entretien de l’installation

Vous venez de faire installer une nouvelle chaudière ou projetez le remplacement de l’appareil actuel ? Partez sur de bonnes bases et planifiez l’entretien dès le départ. Le premier contrôle de votre équipement ne fait pas exception : il doit avoir lieu dans l’année suivant la pose.

Un rappel dans l’agenda, une alerte sur votre smartphone, et vous garderez l’esprit serein !

Cliquez ici et obtenez votre devis pour l’installation d’une chaudière à gaz adaptée à votre logement.


La meilleure période pour planifier l’entretien de sa chaudière

La saison chaude est sans conteste le moment idéal pour faire entretenir sa chaudière à gaz. Voici 3 raisons pour choisir l’été ou le printemps plutôt que toute autre période :

  • Un bon nettoyage avant le prochain cycle de chauffe
    En hiver, la chaudière est fortement sollicitée et s’encrasse plus rapidement. Il est donc préférable de procéder à une révision complète pendant la saison creuse afin de repartir avec un matériel optimisé dès les premiers frimas.
  • Un chauffagiste plus disponible
    Avez-vous déjà tenté d’obtenir rapidement un rendez-vous avec votre chauffagiste au mois de décembre ? Si c’est le cas, vous savez à quel point le professionnel du chauffage est occupé et peu disponible pendant la période hivernale. Par ailleurs, une simple visite d’entretien est rarement prioritaire : en cas de panne chez un autre client, votre rendez-vous risque d’être décalé… à une date ultérieure !
  • Un délai suffisant pour réparer
    Si le technicien détecte le moindre dysfonctionnement pendant la visite d’entretien, il vous recommandera de changer certaines pièces, voire de remplacer la chaudière en cas de problème grave. Procéder à la révision au début de la saison estivale vous laisse donc suffisamment de temps pour commander de nouvelles pièces et procéder aux réparations nécessaires avant que vous n’ayez besoin de chauffage.

Soyons maintenant plus précis : printemps ou été ?

Tout dépend ici de l’usage de votre équipement. Si votre chaudière à gaz produit à la fois l’eau de chauffage et l’eau chaude sanitaire, elle ne cesse jamais totalement de fonctionner. L’entretien peut avoir lieu pendant toute la saison chaude, cela importe peu.

En revanche, une installation ne produisant que l’eau de chauffage se met au repos complet quand la température extérieure est plus clémente. Il est donc conseillé de réaliser l’entretien au printemps. En effet, les résidus de combustion combinés à l’humidité se déposant pendant ce temps d’inactivité peuvent avoir une action corrosive sur l’appareil. Mieux vaut alors nettoyer la chaudière dès la fin de la période de chauffe précédente.

Et si vous n’avez pas eu le temps de vous occuper de l’entretien avant l’automne ?

Ce n’est pas si grave ! Contactez votre chauffagiste dès que possible. Le délai risque d’être plus long, mais vous finirez par vous mettre d’accord sur une date !


Opter pour un contrat d’entretien

Vous aimeriez qu’il existe un moyen simple pour ne plus avoir à vous soucier de cette maintenance annuelle ?

C’est le cas : il suffit de souscrire un contrat d’entretien. Il en existe plusieurs formules, plus ou moins sophistiquées. Mais toutes proposent au minimum la planification des visites annuelles. En d’autres termes, le professionnel veille à réaliser l’entretien de votre chaudière dans les temps impartis. Vous serez en conformité avec la loi et ce, même si la date de la visite peut varier d’une année à l’autre.

Pour une tranquillité d’esprit à toute épreuve, choisissez un contrat incluant les frais de déplacement et de main d’œuvre en cas de panne. Selon le modèle et l’âge de la chaudière, certains accords englobent même le coût des pièces de rechange. Le prix de ce type de contrat est plus élevé mais il vous préserve de toute mauvaise surprise.

Intéressé par le contrat d’entretien ? Demandez-nous un devis personnalisé pour organiser la révision annuelle de votre chaudière.


Les avantages d’une chaudière régulièrement entretenue

La loi ne prévoit pas de véritable sanction pour le particulier qui négligerait l’entretien d’une chaudière à gaz, à bois ou au fioul. En revanche, il pourrait être tenu responsable des dommages matériels ou corporels causés par un incident relatif au défaut d’entretien. De son côté, l’assureur exige une attestation récente avant de verser la moindre indemnité. Enfin, si vous êtes locataire, votre bailleur est en droit de déduire le prix de l’entretien de votre caution lorsque vous quittez les lieux.

Mais la première raison pour laquelle vous devez entretenir votre chaudière chaque année reste la sécurité de votre logement et de ses occupants. Vous évitez ainsi tout risque d’intoxication au monoxyde de carbone. Sans couleur ni odeur, ce gaz ne peut être détecté que par une mesure type, réalisée par un professionnel.

N’oublions pas non plus que la chaudière est un système complexe, comprenant un circuit d’eau, une alimentation électrique, une arrivée de gaz, un apport d’oxygène et un dispositif d’allumage. Autant d’éléments qu’il convient de mixer avec précautions !

Le dernier avantage d’un bon entretien est financier autant qu’écologique. La révision annuelle de la chaudière permet d’en garantir un fonctionnement optimal. Votre chauffagiste vous prodiguera de précieux conseils pour maximiser le rendement et la longévité de l’installation. Vous pourrez ainsi réaliser de belles économies d’énergie, un plus pour votre porte-monnaie comme pour l’environnement !

Une dernière recommandation : assurez-vous de faire appel à un professionnel expert dans l’entretien des chaudières pour bénéficier du meilleur confort thermique tout au long de l’année.