Rechercher
Devis gratuitRechercher
Devis gratuit

Comment choisir un réparateur de chaudière ?

Quoi de plus désagréable qu’une douche froide, dans une salle de bain froide en plein hiver ? La panne de chaudière survient toujours au plus mauvais moment pour vous priver de chauffage et d’eau chaude sanitaire. Et alors, c’est la panique. Vous tentez de trouver un dépanneur en urgence. Personne n’est disponible puisque c’est le plein cœur de la saison de chauffe. Lorsque, finalement, vous dénichez un chauffagiste prêt à intervenir, nouvelle douche froide : la facture est salée. Retrouvez votre sérénité en suivant les conseils de Saunier Duval pour choisir un réparateur de chaudière fiable et compétent. Et surtout pour anticiper la mauvaise panne et le coût du dépannage.



Comment repérer une vraie panne de chaudière ?

Vous n’avez plus de chauffage ni d’eau chaude ? Ne vous affolez pas trop vite. Peut-être ne s’agit-il pas d’une panne mais d’un mauvais fonctionnement de la chaudière qu’un simple geste suffirait à régler. Pensez à contrôler les points suivants :

  • L’alimentation électrique
    Le dysfonctionnement provient peut-être d’une panne de secteur ou de fusibles défectueux.
  • L’alimentation en combustible
    Vérifiez que vous n’êtes pas à cours de fioul ou, le cas échéant, que le gaz n’a pas été coupé par erreur ou en raison d’un problème sur le réseau.
  • La pression
    Votre chaudière envoie de l’eau chaude vers les radiateurs ou le plancher chauffant de votre logement. Le système est sous pression pour assurer la bonne circulation du liquide dans chaque émetteur de chaleur.
    Si la pression est trop basse (inférieure à 1 bar), essayez d’ajouter un peu d’eau dans le circuit.
    Si la pression est trop élevée (largement supérieure à 1,5 bar), n’hésitez pas à purger un radiateur pour ôter un peu du liquide en excès.
  • Le thermostat
    Il peut aussi arriver que votre thermostat soit en panne, déconnecté, mal réglé, ou qu’il ait simplement besoin de piles neuves.

Votre chaudière est récente ? Elle dispose sans doute d’un écran de contrôle susceptible d’afficher des messages d’erreur. Consultez-le puis, en fonction de ce qui est indiqué, suivez les instructions de la notice technique.

Si tout ce qui précède a échoué, c’est que vous êtes face à une vraie panne, nécessitant l’intervention d’un professionnel chauffagiste.

Cliquez ici si vous avez besoin d’un devis pour le dépannage de votre chaudière.

Découvrez la gamme de chaudières à gaz Saunier Duval : chaudières murales, chaudières à condensation et autres accessoires.


Pourquoi ne faut-il pas réparer sa chaudière soi-même ?

À moins que ce ne soit votre métier (auquel cas vous n’avez pas besoin de lire cet article), nous vous déconseillons vivement de démonter votre chaudière pour tenter de remédier à la panne.


3 raisons principales :

  • La chaudière, qu’elle fonctionne au gaz, au fioul ou au bois est un système complexe
    Au-delà de la simple production de chaleur, l’installation comporte également des dispositifs de régulation de la température, de circulation d’eau, d’évacuation des fumées, etc. En bref, ce genre de dépannage ne s’improvise pas !
    Seul le chauffagiste possède les qualifications et l’expérience nécessaires pour identifier la panne et mener à bien la réparation de votre chaudière.
  • Il s’agit également d’une question de sécurité…
    Un combustible inflammable, des étincelles, de l’eau très chaude sous pression, une alimentation électrique, des émissions de fumées et de gaz potentiellement toxiques… Voulez-vous vraiment prendre le risque de bricoler votre chaudière sans rien y connaître ? Simplement pour éviter l’intervention d’un professionnel ?
    En cas d’incendie ou d’intoxication au monoxyde de carbone, vous seriez tenu responsable des dommages causés à votre logement comme à ses habitants.
  • …et de budget !
    Le professionnel chauffagiste connaît les réglages optimaux permettant d’économiser l’énergie et de réduire la facture de chauffage. Par ailleurs, il n’est pas rare qu’il signe des accords avec les constructeurs et bénéficie de prix préférentiels sur les pièces de rechange. Il est également capable de se les procurer plus rapidement et garde en stock les pièces les plus courantes.

Vous êtes convaincu ? Alors partons à la recherche de l’artisan chauffagiste le plus compétent pour prendre en charge la réparation de votre chaudière !


Comment trouver un dépanneur de chaudière en urgence ?

Votre chaudière s’est arrêtée sans que nous n’en compreniez la raison et le froid commence à s’installer. Vous n’avez que peu de temps avant que la situation ne devienne vraiment pénible. Ce n’est pourtant pas une raison pour faire appel à n’importe qui.

Commencez par activer votre réseau et partez en quête de recommandations. Le bouche-à-oreille est probablement l’outil le plus puissant pour trouver un artisan qualifié, quel que soit son domaine d’intervention.

Voyez si l’installateur de votre chaudière assure également les prestations d’entretien annuel et de dépannage. Repérez enfin quelques chauffagistes sur Internet en n’oubliant pas de vérifier les avis laissés par les anciens clients.

Lorsque vous avez récolté quelques noms, prenez la peine d’appeler chaque professionnel et comparez l’accueil qui vous est réservé :

  • Votre interlocuteur se montre-t-il avenant et disponible ?
    Vous avez peut-être besoin d’un dépannage en urgence, mais vous n’en êtes pas moins client !
  • Vous pose-t-il un minimum de questions ?
    Si le chauffagiste que vous avez en ligne vous promet un dépannage sans même vous demander de décrire la panne, c’est très mauvais signe !
  • L’entreprise est-elle spécialisée dans les systèmes de chauffage et de climatisation ?
    Attention, un plombier n’a pas forcément les compétences adéquates.
  • Dispose-t-elle des certifications nécessaires ?
    Le professionnel doit être certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) : en cas de remplacement du système de chauffage, vous pourriez ainsi bénéficier de certaines aides à la rénovation énergétique.
    Dans le cas d’une chaudière au gaz, adressez-vous en priorité à un artisan possédant la qualification « professionnel du gaz ». S’il faut opérer certaines modifications au niveau de l’installation, il pourra vous délivrer un certificat de conformité sans que vous n’ayez besoin d’organiser une visite de contrôle à la suite de son intervention.
    S’il s’agit d’une chaudière à bois, repérez la mention Qualibois.
  • L’entreprise propose-t-elle une assurance décennale et responsabilité civile ?
  • Quels sont ses tarifs ?
    Vérifiez-en tous les détails : taux horaire, frais de déplacement, coût de la main d’œuvre, suppléments pour intervention en soirée, le week-end ou les jours fériés, etc. Vous voulez éviter les mauvaises surprises, n’est-ce pas ?

Tout l’enjeu est ici de trouver l’artisan ou l’entreprise qui vous offrira le meilleur compromis entre 3 critères : la qualité des services, le prix des prestations et la rapidité d’intervention. Le tout en respectant scrupuleusement la législation en vigueur.


Prix et déroulement d’un dépannage de chaudière

Le prix d’une réparation est difficile à prévoir sans connaître l’origine ni la nature de la panne. Retenez simplement qu’une unique visite de dépannage coûte en général entre 100 et 500 euros, chiffre à moduler selon les suppléments précédemment évoqués.

Le professionnel choisi se déplace donc pour examiner la chaudière, effectuer son diagnostic et évaluer l’ampleur des travaux à prévoir. Préparez tous les documents nécessaires, notamment les dernières attestations d’entretien (année en cours et année précédente). En lui facilitant la tâche, vous limiterez la durée de l’intervention et réduirez d’autant la facture finale.

À savoir : depuis 2020, tout appareil fonctionnant au gaz doit posséder un « passeport technique gaz » rassemblant les caractéristiques et l’historique de l’installation (notice, contrat et attestations d’entretien, certificat de conformité, description des modifications et travaux éventuels, etc.)

Si la panne est mineure et que les pièces de rechange sont disponibles, le chauffagiste effectuera immédiatement la réparation. Il suffit parfois d’un simple nettoyage des parties encrassées. Dans le cas contraire, il devra vous remettre un devis décrivant précisément les travaux à venir. Si vous le validez, vous conviendrez alors d’une seconde visite de dépannage.


Conseils pratiques pour faciliter ou éviter le dépannage de sa chaudière

Agir dans l’urgence est toujours un peu risqué. Voici donc quelques conseils pour anticiper, voire éviter les problèmes.

Choisir un dépanneur avant d’en avoir besoin

N’attendez pas la panne pour repérer les chauffagistes compétents à proximité de votre domicile ! Renseignez-vous auprès de votre entourage. Conservez précieusement les coordonnées récoltés, ainsi qu’une idée des tarifs pratiqués en matière de dépannage.

Vous pouvez également faire appel à notre réseau « Partenaires Fil Rouge ». Entrez votre code postal dans l’outil et vous recevrez une liste d’entreprises fiables et compétentes proches de chez vous.


Souscrire un contrat d’entretien

L’entretien annuel des chaudières (gaz, fioul, bois ou multi-combustible) est une obligation légale. C’est aussi le meilleur moyen d’éviter la panne et les travaux de grande ampleur.

Pour n’oublier aucune révision, pourquoi ne pas souscrire un contrat avec un professionnel de confiance ? Interrogez-le sur ses prestations. Certains contrats incluent non seulement le prix de l’entretien annuel, mais également les frais de déplacement et le coût d’un dépannage classique (main d’œuvre et pièces de rechange comprises).

Cliquez ici pour organiser l’entretien annuel de votre chaudière et obtenir un devis personnalisé.


Envisager le remplacement d’une chaudière vieillissante

Si vous endurez panne sur panne, c’est peut-être que votre installation se trouve à bout de souffle. Il est alors temps d’en changer pour limiter les frais et mieux contrôler votre consommation en énergie.

Vous possédez une chaudière au fioul ? Attention ! Vous ne pourrez plus installer le même type d’appareil. L’État incite les ménages à s’affranchir des combustibles fossiles. Le chauffage au fioul est désormais interdit dans la majorité des cas (seul le dépannage est autorisé), et le recours au gaz limité aux chaudières condensation à Très Haute Performance Énergétique.

Il existe heureusement bien d’autres possibilités, à la fois économiques et écologiques : la chaudière à bois ou aux granules de bois (même si l’investissement initial est conséquent), la pompe à chaleur, le solaire, etc. En choisissant une énergie renouvelable, vous augmentez vos chances d’être éligible aux aides financières pour la rénovation énergétique.

Besoin de moderniser votre système de chauffage ? Peur de la panne ?

Demandez ici un devis pour le remplacement de votre chaudière ou l’installation d’une pompe à chaleur.