Rechercher
Devis gratuitRechercher
Devis gratuit

Entretien de la PAC : comment procéder concrètement ?

La pompe à chaleur (PAC) compte parmi les solutions de chauffage les plus intéressantes en matière d’économies d’énergie comme de protection de l’environnement. Elle permet notamment de s’affranchir des énergies fossiles consommées par les chaudières traditionnelles, à gaz ou au fioul. Pour en optimiser les performances et lui garantir une longue durée de vie, il vous faut néanmoins veiller à son bon fonctionnement par une maintenance régulière. Cette dernière est obligatoire et précisément décrite dans les textes de loi. Voici comment procéder concrètement pour organiser un entretien efficace de votre pompe à chaleur.


Les avantages d’un bon entretien

Rappelons brièvement toutes les raisons que vous pouvez avoir de ne pas négliger les étapes de maintenance. Un entretien régulier permet de :

  • Maximiser le rendement énergétique de votre système de chauffage
    Si la PAC est bien réglée, elle fournira plus d’énergie qu’elle n’en consomme. Et vos factures de chauffage diminueront d’autant. Vous serez certain de rentabiliser votre investissement en un temps raisonnable.
  • Éviter les pannes
    Le technicien chauffagiste pourra vous alerter en cas de dysfonctionnement et remplacer d’éventuelles pièces défectueuses avant que l’équipement ne cesse de fonctionner.
  • Allonger la durée de vie de l’appareil
    Voilà un point essentiel compte tenu du prix d’achat conséquent des pompes à chaleur (de 5 000 à 20 000 euros pour les modèles les plus sophistiqués, à pondérer selon les aides accordées par l’état). Un bon entretien pourra nettement rallonger la durée de vie de votre équipement.
  • Préserver l’environnement
    La pompe à chaleur contient un fluide frigorigène composé de substances halogénées nocives pour l’environnement. L’appareil doit donc rester parfaitement étanche pour éviter tout risque de fuite. En cas de remplacement, le liquide usagé doit faire l’objet d’une destruction ou d’un recyclage spécifique. Vous ne pouvez le faire vous-même.
  • Se mettre en règle avec la loi
    L’entretien régulier de la PAC est une obligation. Nous y revenons dans le chapitre suivant.


Entretien pompe à chaleur : la réglementation

L’obligation d’entretien est décrite dans le décret n°2020-912 du mois de juillet 2020 et les arrêtés qui y sont rattachés.

Même si les règles sont moins strictes que par exemple pour la chaudière gaz, la loi exige un contrôle régulier de tous les systèmes thermodynamiques : équipements de climatisation et pompes à chaleur d’une puissance nominale comprise entre 4 kW et 70 kW. Vous devez vous y conformer, que vous soyez propriétaire du bâtiment (maison ou appartement) ou locataire de votre logement (sauf mention contraire dans le bail).

Cet entretien obligatoire doit avoir lieu tous les deux ans au minimum (contrairement à la chaudière gaz pour laquelle l'entretien est annuel). La première visite d’entretien doit donc être effectuée deux ans maximum après la date de mise en service ou de remplacement de la pompe à chaleur. Vous ferez appel à un professionnel qualifié. Ce dernier doit notamment être apte à manipuler un fluide frigorigène.

Il vous fournira une attestation dans les quinze jours suivant son intervention. Le document doit reprendre l’ensemble des points de contrôle prévus par la loi et détaillés dans la suite de cet article.

L’attestation reprendra également les conseils fournis par le professionnel lors de la visite d’entretien. Ils visent notamment à optimiser l’utilisation de votre système de chauffage, qu’il s’agisse de la pompe à chaleur ou du circuit de distribution. Le technicien peut vous suggérer certains travaux au sein de votre maison ou sur le terrain dans le cas où l’installation le demande. Il s’agit de recommandations et vous n’êtes pas tenus d’effectuer ces travaux.

Vous garderez l’attestation pendant deux ans afin de pouvoir la présenter à votre assurance. Bien qu’il soit obligatoire, si vous négligez l’entretien de votre pompe à chaleur, vous n’encourez pas vraiment de sanction officielle. En revanche, votre assureur refusera de vous rembourser en cas de sinistre et vous risquez d'écourter la durée de vie de votre appareil.


Rappel des points de contrôle

Le décret liste chacun des points à contrôler lors de la visite. Le professionnel doit :

  • Vérifier le bon fonctionnement du système thermodynamique,
  • Contrôler l’étanchéité du circuit contenant le fluide frigorigène,
  • Le cas échéant, remplacer le liquide obsolète ou usagé,
  • Si nécessaire, nettoyer le système thermodynamique,
  • Procéder aux différents réglages de l’installation.


Certains contrôles varieront selon le type de pompes à chaleur dont vous disposez :

  • Climatisation réversible : l’appareil capte les calories de l’air extérieur pour les diffuser directement dans les pièces de votre maison,
  • PAC air / eau : les calories sont transmises à l’eau de chauffage qui circule dans les radiateurs,
  • PAC géothermique : les calories sont puisées dans le sol du jardin ou l’eau des nappes phréatiques avant d’être transmises au système de chauffage.


N’oubliez pas que vous pouvez parfois effectuer vous-même quelques opérations de maintenance entre deux interventions. La plus importante étant d’entretenir l’unité extérieure de la PAC pour éviter qu’elle ne soit obstruée par la végétation.

Pour mieux comprendre le fonctionnement d’une PAC et la vérification de chacun des points mentionnés, consultez notre article « Comment bien entretenir sa pompe à chaleur ».


Combien coûte l’entretien d’une pompe à chaleur ?

Si vous connaissez votre investissement de départ, peut-être ignorez-vous le budget nécessaire à la maintenance.

Une visite d’entretien peut se limiter à une prestation ponctuelle incluant le conseil et les points de contrôle prévus par la loi. Dans ce cas le coût oscillera entre 150 et 200 € en fonction des prestataires.

L’autre option consiste à souscrire un contrat d’entretien. Les avantages sont multiples :

  • Vous n’avez à vous soucier de rien
    Les visites sont planifiées sans que vous ayez besoin d’ajouter un rappel à votre agenda.
  • Vous bénéficiez d’un contrôle annuel
    Vous avez l’assurance d’être à jour en permanence et maximisez les économies d’énergie réalisées.
  • Vous minimisez les frais annexes
    En effet, selon les cas, le contrat inclut le déplacement du professionnel, le remplacement des pièces d’usure, voire certaines réparations courantes.


Le contrat s’avère donc la solution idéale pour éviter toute mauvaise surprise, prévoir votre budget au plus juste et tirer le meilleur parti de votre pompe à chaleur. Le coût de l’entretien annuel varie entre 200 et 450 € selon la formule choisie.

Vous aimeriez de plus amples informations sur ce genre de contrat ? Demandez ici votre devis pour l’entretien de votre pompe à chaleur.


Nous avons évoqué plus haut le remplacement du fluide frigorigène. Sachez que le prix de cette opération se situe entre 150 et 450 € par kilo de fluide. Il s’agit heureusement d’une intervention ponctuelle à n’effectuer que tous les 5 ans environ pour maintenir la pleine efficacité du système.


Comment limiter le coût d’entretien de la PAC ?

L’optimisation et l’entretien de votre système de chauffage commencent dès l’installation. Vous veillerez à choisir un professionnel compétent, agréé RGE (« Reconnu Garant de l’Environnement »). Ce label vous offre la garantie d’une prestation de qualité et réalisée dans les règles de l’art.

Un installateur expert dans son domaine peut vous éviter quelques frais supplémentaires. À titre d’exemple, il cherchera à placer unité intérieure et unité extérieure à proximité l’une de l’autre. Cela limitera les longueurs de tuyau et la quantité de fluide présente dans le système.


Autre intérêt, vous pourrez ensuite garder ce même installateur pour réaliser les visites d’entretien. Il connaît déjà votre équipement et continuera à travailler avec le même professionnalisme. Si vous préférez faire appel à un autre technicien, ce dernier commencera par réaliser un audit de l’installation, ce qui peut augmenter le coût de la visite.


Comme indiqué précédemment, préférez le contrat à l’intervention ponctuelle : si le prix est en apparence plus élevé, vous y gagnerez sur le long terme.

En cas de dysfonctionnement, n’intervenez pas vous-même et appelez votre chauffagiste sans attendre. Si une pièce s’avère défectueuse, elle pourra être changée avant de causer des dégâts plus importants.

Un problème de chauffage ? Plus d’eau chaude au robinet ? Obtenez ici votre devis pour le dépannage de votre pompe à chaleur.


Vous l’avez compris, les pompes à chaleur constituent l’alternative idéale à la chaudière classique, qu’elle soit à gaz ou au fioul. Elle est à la fois économique et respectueuse de l’environnement. Soignez-en l’entretien et vous bénéficierez d’un équipement avec une durée de vie considérable et d'un confort thermique agréable pendant de longues années. Vous savez maintenant comment procéder !

Pour obtenir un devis relatif à l’installation d’une pompe à chaleur, cliquez ici !