Rechercher
Devis gratuitRechercher
Devis gratuit

PAC haute température : avantages et inconvénients

Vous aimeriez réduire votre budget chauffage et la pompe à chaleur se présente comme la solution idéale, rapidement rentabilisée et respectueuse de l’environnement. Mais quel modèle choisir pour maximiser les économies d’énergie ? Faut-il choisir une pompe à chaleur haute température pour bénéficier d’un confort thermique optimal en toute saison ? Une PAC basse température peut-elle suffire ? Tout dépend ici de votre logement, de votre système de chauffage et des travaux que vous pouvez ou souhaitez entreprendre. Découvrez, dans cet article, les avantages et inconvénients de la PAC haute température en fonction de votre situation.



Comment fonctionne la pompe à chaleur (PAC) ?

Avant d’entrer dans les détails, arrêtons-nous un instant sur le fonctionnement de la pompe à chaleur, sensiblement différent de celui d’une chaudière classique, à gaz ou au fioul. Nous étudierons ici les pompes air-eaudont font partie les PAC haute température.

 Retrouvez, sur notre site, notre gamme complète de pompes à chaleur !

Plutôt que de consommer un combustible fossile, la pompe à chaleur utilise une énergie gratuite et entièrement renouvelable : la chaleur offerte par l’environnement extérieur. Il peut s’agir des calories présentes dans l’air du jardin, dans votre sous-sol ou même dans l’eau des nappes phréatiques.

L’unité extérieure de la pompe à chaleur puise ces calories pour les transmettre au fluide frigorigène circulant dans son unité intérieure. Cet afflux d’énergie transforme ce fluide en gaz dont la pression augmente peu à peu sous l’effet d’un compresseur. Le gaz s’échauffe alors et s’achemine vers le condenseur dans lequel il retrouve son état liquide tout en libérant la chaleur accumulée. Cette dernière est transférée à l’eau du circuit de chauffage alors que le fluide frigorigène poursuit sa route et retrouve sa température d’origine. Il peut dès lors recommencer un nouveau cycle.

Le rendement énergétique du système s’avère particulièrement intéressant puisqu’il n’a besoin que d’une alimentation électrique pour actionner le compresseur. C’est ainsi que la quantité de chaleur générée est supérieure à l’énergie consommée.


Comment la chaleur est-elle diffusée dans la maison ?

Une fois qu’elle a récupéré la chaleur véhiculée par le fluide frigorigène, l’eau du circuit de chauffage est propulsée vers les radiateurs ou le plancher chauffant de la maison. Ce sont ces derniers qui, par échange thermique, permettent d’augmenter la température des différentes pièces du logement.

Pour que le système soit efficace, la pompe à chaleur doit donc s’accorder parfaitement aux radiateurs : il faut qu’elle leur fournisse de l’eau à une température leur permettant de fonctionner correctement.

Les radiateurs basse température et le plancher chauffant nécessitent une eau avoisinant les 45°C. Si vous disposez de radiateurs haute température, celle-ci devra atteindre les 65°C. C’est alors qu’une pompe à chaleur dite « haute température » devient indispensable. L’appareil doit en effet présenter une puissance suffisante pour fournir la quantité de chaleur nécessaire à une telle élévation de température.

Pour vous y retrouver parmi les différents types de radiateurs, voici une astuce toute simple : les radiateurs haute température sont très compacts puisqu’ils n’ont pas besoin d’une surface d’échange trop importante. Vous reconnaîtrez les modèles basse température à leurs formes plus volumineuses.


Inconvénients de la pompe à chaleur haute température

Un COP moins élevé

Nous venons de voir que la pompe à chaleur haute température doit fournir une quantité d’énergie suffisante pour chauffer l’eau à environ 65°C. L’écart de température avec l’extérieur est important. L’appareil doit donc récupérer un grand nombre de calories dans son environnement immédiat et, pour y parvenir, consomme donc plus d’électricité. Bien sûr, son rendement énergétique reste largement positif. Mais son COP (Coefficient de Performance) est moins élevé que celui d’une PAC basse température.

Pour en savoir plus, consultez notre article sur le COP saisonnier d’une pompe à chaleur.

Un prix d’achat supérieur

Pour être capable de fournir la chaleur demandée, la PAC haute température doit disposer d’une puissance relativement élevée. Son prix d’achat est inévitablement supérieur à celui d’un modèle basse température.

Un retour sur investissement plus tardif

Un prix initial élevé, un rendement inférieur, un coût d’utilisation plus conséquent, voilà qui ne manquera pas de retarder votre retour sur investissement. Dans l’absolu, il faudra peut-être quelques années de plus pour que les économies d’énergie réalisées viennent couvrir les frais d’installation et de fonctionnement.

Voilà pour la théorie. Dans la pratique, les performances d’une pompe à chaleur haute température restent globalement supérieures à celles d’une chaudière à gaz ou au fioul. C’est donc une solution plus rentable. Par ailleurs, l’état propose de nombreuses aides pour vous inciter à abandonner les énergies fossiles et opérer votre transition énergétique (prime coup de pouce, MaPrimeRénov, aides des fournisseurs d’énergie, etc.) De quoi compenser le coût d’une pompe à chaleur haute température, dont la puissance est plus élevée que celle du modèle basse température.

Vous êtes intéressé ? Demandez votre devis pour l’installation d’une pompe à chaleur. Notre équipe se tient à votre disposition pour vous guider et vous indiquer les aides disponibles.


Les avantages de la pompe à chaleur haute température

Si le COP d’une PAC haute température n’est pas optimal, pourquoi donc choisir ce type d’équipement ? Pourquoi ne pas opter systématiquement pour un modèle basse température et bénéficier ainsi de meilleures performances ?

Éviter le remplacement des radiateurs

Votre chaudière est à bout de souffle ? C’est le moment d’en changer pour une pompe à chaleur. Mais peut-être n‘avez-vous aucune envie de remplacer l’intégralité de votre système de chauffage ! Dans ce cas, vous choisirez votre PAC en fonction du type de radiateurs déjà en place.

S’il s’agit de modèles exigeant une eau à 65°C, vous n’aurez d’autre choix que d’opter pour une pompe à chaleur haute température. Cela vous évitera les travaux de rénovation, et donc, quelques frais supplémentaires !

Compenser un manque d’isolation

Si votre logement est plutôt ancien, il est possible que son isolation laisse à désirer. Là encore, pour éviter des travaux trop complexes et coûteux, vous pouvez choisir une pompe à chaleur haute température. Elle sera plus efficace pour compenser les inévitables déperditions de chaleur.

Les deux premiers points concernent les situations de rénovation. Notons que dans le cas de constructions neuves, il est d’usage d’installer un plancher chauffant et des radiateurs basse température, le tout couplé à une parfaite isolation. La priorité étant de maximiser les économies d’énergie par le biais de solutions écologiques.

Assurer un bon confort thermique en plein hiver

Si vous habitez une région aux hivers rigoureux, une pompe à chaleur et des radiateurs basse température peuvent s’avérer insuffisants en cas de grand froid. Vous risquez alors d’avoir à prévoir un système de chauffage d’appoint. Pour garantir votre confort thermique quelles que soient les conditions extérieures, peut-être préférerez-vous investir dans une PAC haute température.

Assurer la production d’eau chaude sanitaire (ECS)

Les chaudières comme les pompes à chaleur peuvent servir, non seulement au chauffage du logement, mais également à la production de l’eau chaude sanitaire. Il s’agit de l’eau dont vous vous servez pour la douche ou la vaisselle. Si vous ne souhaitez pas investir dans un chauffe-eau séparé, une PAC haute température peut devenir la bonne option.

Vous hésitez encore entre haute et basse température ? Il vous reste quelques questions à propos des pompes à chaleur, de votre système de chauffage ou de la production d’eau chaude sanitaire ?

Installation, entretien ou dépannage, nous restons à votre écoute, contactez-nous !