Rechercher
Devis gratuitRechercher
Devis gratuit

Pompe à chaleur en panne : comment réparer ?

Parmi tous les modes de chauffage, la pompe à chaleur rencontre un succès grandissant : elle est écologique, vous permet d’économiser l’énergie et vous offre, au quotidien, le confort thermique dont vous avez besoin. Mais, comme tout système complexe, il peut arriver qu’elle se grippe. Comment réagir en cas de problème ? Saunier Duval vous aide à identifier les pannes courantes et choisir les meilleures solutions pour réparer votre pompe à chaleur. Pour que vous n’ayez jamais à souffrir du froid en plein hiver !



Comment reconnaître une panne de pompe à chaleur ?

Arrêtons-nous un instant sur le fonctionnement de la pompe à chaleur. Il se base sur un cycle comportant 4 étapes :

  • Son unité extérieure récupère les calories naturellement présentes dans l’air environnant (PAC de type aérothermique) ou dans le sous-sol de la maison (PAC de type géothermique). Cet apport de chaleur a pour conséquence de vaporiser le fluide frigorigène circulant dans le circuit de l’appareil.
  • Ce fluide frigorigène arrive sous forme gazeuse au niveau du compresseur : il continue de s’échauffer sous l’effet de l’augmentation de pression.
  • Puis, au contact du condenseur, il transmet la chaleur accumulée à l’eau de chauffage qui elle-même la diffuse à l’atmosphère de la maison par l’intermédiaire des radiateurs ou d’un plancher chauffant.
  • De son côté, le fluide frigorigène retrouve sa forme liquide puis finit de se refroidir en atteignant le détendeur. Il peut alors entamer un nouveau cycle.

À savoir : une pompe à chaleur réversible peut inverser son fonctionnement et expulser la chaleur hors de la maison. Elle joue alors le rôle d’un appareil de climatisation pendant la saison chaude.

Mais il arrive que le système soit perturbé par quelques dysfonctionnements courants dont voici les symptômes :

  • La température des pièces reste anormalement basse
    Commencez par vérifier le thermostat d’ambiance. S’il est mal réglé, il est probable qu’il envoie des consignes erronées à votre pompe à chaleur.
    Si rien n’y fait, il s’agit peut-être d’un problème d’encrassement perturbant les échanges de chaleur ou d’un défaut de fluide dans le circuit.
  • Vous avez détecté une fuite à un point quelconque de l’installation
    Elle peut être causée par l’usure d’une ou plusieurs pièces ou même un élément défectueux.
  • Le compresseur fonctionne mal
    Indispensable à la production de chaleur, le compresseur est l’un des éléments les plus sollicités du système. Le fait qu’il ne démarre plus peut être le signe d’un problème électrique. Si, à l’inverse, il refuse de s’arrêter, c’est sans doute que la quantité de fluide est insuffisante.
    Par ailleurs, lorsque la pompe à chaleur est mal dimensionnée, d’une puissance trop faible ou trop élevée pour s’adapter à vos besoins, le compresseur peut travailler en continu ou de manière chaotique. Il s’use alors plus vite et les risques de pannes sont plus nombreux.


Si votre pompe à chaleur ne montre plus aucun signe d’activité, n’oubliez pas de vérifier l’état du réseau électrique avant de faire appel à un dépanneur professionnel. Il peut aussi s’agir d’une simple panne de secteur…

Découvrez la gamme de pompes à chaleur Saunier Duval : Climatisation réversible, pompes à chaleur air / eau et tous les équipements de régulation et de pilotage à distance.

Vous voulez changer votre système de chauffage ? Cliquez ici afin d’obtenir un devis personnalisé pour faire installer une pompe à chaleur et améliorer votre confort thermique !


Quelles solutions pour réparer sa pompe à chaleur ?

En réalité, vous n’avez guère le choix : faites appel à un professionnel et n’essayez jamais de résoudre le problème vous-même !

La réparation d’une pompe à chaleur exige tout à la fois matériel, compétences et certifications.

Nous l’avons vu, le fonctionnement de la pompe à chaleur repose sur des lois thermodynamiques régissant la température et la pression du fluide frigorigène. Une méconnaissance de ces lois peut vous amener à dérégler l’installation, voire à la détériorer. Par ailleurs, le fluide en question est précurseur de gaz à effet de serre. Une mauvaise manipulation peut altérer l’étanchéité du système et provoquer une fuite dommageable pour l’environnement comme pour votre sécurité.

Pour trouver un professionnel compétent, vous pouvez commencer par questionner l’installateur de votre PAC : il n’est pas rare qu’il propose également un service de dépannage. Faites jouer le bouche à oreille ou partez en quête d’un chauffagiste sur Internet.

Autre option : sollicitez notre réseau « Partenaires Fil Rouge ». Nous avons listé pour vous les chauffagistes qualifiés et proches de chez vous.

Dans tous les cas, vérifiez que l’entreprise ou l’artisan est certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), dispose de la mention Quali-PAC et est habilité à manipuler le fluide frigorigène. C’est l’assurance d’une intervention de qualité, effectuée dans le respect des normes et de la législation.

Vous avez quelques réparations à prévoir sur votre installation de chauffage ? Demandez un devis personnalisé pour le dépannage de votre pompe à chaleur.


Comment éviter les pannes de la pompe à chaleur ?

Voici quelques conseils pour limiter les risques de panne et éviter d’avoir à réparer votre pompe à chaleur.

Prévoyez l’entretien annuel de l’installation

C’est le meilleur moyen d’augmenter la durée de vie de l’appareil !

La loi vous impose une visite de maintenance au minimum tous les deux ans. Si votre PAC contient plus de 2 kg de fluide frigorigène, vous devez la faire contrôler chaque année.

Pour rester serein en toute circonstance, vous pouvez également souscrire un contrat d’entretien, solution offrant de nombreux avantages :

  • Vous bénéficiez d’un entretien annuel planifié directement par le professionnel choisi. Vous n’oubliez aucune visite et votre pompe à chaleur est régulièrement contrôlée, réglée et nettoyée ;
  • Le chauffagiste suit l’évolution de l’installation année après année. Il peut ainsi déterminer plus rapidement les causes d’une panne éventuelle ;
  • Dans certains cas, le contrat d’entretien inclut également les frais de dépannage et le prix des pièces de rechange les plus classiques. Vous gardez donc la maîtrise de votre budget ;
  • Lors de chaque révision, le professionnel vous prodigue de précieux conseils pour optimiser le fonctionnement de l’appareil et réduire vos factures de chauffage ;
  • À la suite de l’intervention, il vous remet enfin une attestation d’entretien qui prouve votre sérieux et peut vous être réclamée par votre assureur en cas d’incident.

Intéressé par le contrat d’entretien annuel ? Demandez un devis personnalisé et choisissez une formule adaptée à votre situation pour la révision de votre pompe à chaleur.


Pour tout savoir sur la maintenance et le contrat d’entretien, consultez nos articles dédiés :

Comment bien entretenir sa pompe à chaleur ?

Entretien de la PAC : comment procéder concrètement ?


Gardez un œil sur votre installation

Dépannage et entretien de la pompe à chaleur sont l’affaire des professionnels. Vous pouvez néanmoins effectuer quelques contrôles réguliers sur l’installation afin d’éviter les pannes et problèmes les plus courants.

Vérifiez que le ventilateur de l’unité extérieure (cas d’une PAC de type aérothermique) reste dégagé du givre ou des débris végétaux susceptibles d’en perturber le fonctionnement.

Si vous disposez d’une pompe à chaleur air / air, n’oubliez pas de nettoyer régulièrement les bouches d’insufflation amenant l’air chaud dans la maison.


Quel est le prix d’un dépannage de PAC ?

Il est bien difficile de prévoir le coût des réparations puisqu’il dépend de nombreux facteurs :

  • La nature et la gravité du problème,
  • La disponibilité des pièces de rechange,
  • Le tarif horaire du professionnel,
  • L’urgence du dépannage,
  • Le moment et le lieu de l’intervention.

La panne peut être résolue en quelques minutes ou exiger des travaux de plus grande ampleur.

Le prix total de la réparation peut donc osciller entre quelques euros (un ou deux réglages) et plusieurs centaines d’euros (remplacement du compresseur par exemple). Là encore, le contrat d’entretien incluant le dépannage est assurément la meilleure option : il vous permet de lisser les dépenses et de limiter les frais.

Vous voulez mettre toutes les chances de votre côté ? Retrouvez, sur notre site, d’autres conseils pour augmenter la durée de vie de votre pompe à chaleur.