Energies renouvelables

Mesures complémentaires de la RT 2012

Parmi les mesures complémentaires de la RT 2012, la généralisation de certains équipements et le recours aux énergies renouvelables tiennent une place de choix.

Dès à présent, seules les solutions les plus efficaces d’eau chaude sanitaire et de chauffage sur le plan énergétique peuvent être proposées par les concepteurs.

Les constructions de logements neufs en zones ANRU (Agence nationale pour la rénovation urbaine) ainsi que certains bâtiments tertiaires sont désormais soumis aux exigences de la RT 2012.Les acteurs concernés par ces ouvrages ont donc pour mission de réaliser des bâtiments dont la consommation primaire d’énergie globale n’excède pas 50 kWhEP/m2 par an, avec une variation selon les régions, l’altitude, le type de logement, etc.

Cette exigence prend en compte 5 postes : chauffage, rafraîchissement, eau chaude sanitaire, éclairage et auxiliaires (pour le chauffage, l’eau chaude et la ventilation).

Pour les maisons individuelles

Pour les maisons individuelles uniquement, la nouvelle réglementation oblige le recours aux énergies renouvelables.

Plusieurs solutions :

  • Produire l'eau chaude sanitaire à partir d'un chauffe-eau solaire, avec au moins 2 m2 de capteurs solaires ;
  • raccorder le logement à un réseau de chaleur alimenté par une énergie renouvelable ou de récupération à plus de 50 % ;
  • produire minimum 5 kWhEP/m2 par an, en ayant recours à une source d'énergie renouvelable au moins.

Deux solutions alternatives, basées sur des équipements performants, sont également envisageables

  • Recourir à une production d'eau chaude sanitaire assurée par un appareil électrique individuel (chauffe-eau thermodynamique ou PAC double service) ;
  • la chaudière à micro-cogénération.

Retour à la vue d'ensemble