RT 2012

Réglementation Thermique 2012

La RT 2012 repose sur 3 exigences principales

  • Construire autrement, le Bbio*

La RT 2012 impose une exigence d’efficacité du bâti, le besoin bioclimatique (Bbio). Désormais, une maison individuelle doit être performante et confortable indépendamment des équipements utilisés. L’objectif du coefficient Bbio est de mesurer la qualité de conception et de prendre en considération l’orientation du bâtiment afin de déterminer les besoins en chauffage, en eau chaude sanitaire, en rafraîchissement et en éclairage de la maison.

Le niveau de conception minimum est appelé Bbio-max, il varie selon les régions et la surface du bâtiment.

  • Limiter la consommation d’énergie, la Cep*

En plus de l’optimisation du bâti (Bbio), la RT 2012 impose le recours à des équipements énergétiques performants afin de ne pas dépasser une consommation d’énergie primaire (Cep) de 50 kWhep/m2.an (en moyenne).0

Cepmax modulée en fonction de la localisation géographique (en kWhep/m2.an)

Source : ministère de l’Écologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement

Les exigences complémentaires imposées pour la maison individuelle par l’arrêté du 26 octobre 2010*

L’obligation de recours à une énergie renouvelable pour le chauffage et/ou l’eau chaude sanitaire, au choix :

  • eau chaude sanitaire avec une solution solaire thermique
  • eau chaude sanitaire avec un système de production thermodynamique
  • contribution des EnR à la consommation en énergie primaire d’au moins 5 kWh/m2.an
  • chauffage ou eau chaude sanitaire avec une chaudière à micro-cogénération
  • raccordement à un réseau de chaleur alimenté à plus de 50 % par une énergie renouvelable ou de récupération

Le traitement des ponts thermiques afin de limiter les déperditions de chaleur

L’accès à l’éclairage naturel : la surface totale des baies doit être supérieure à 1/6 de la surface habitable

Le traitement de l’étanchéité à l’air de l’enveloppe du bâtiment : la perméabilité mesurée doit être inférieure à 0,6 m3/h/m² de parois déperditives, sous une dépression de 4 Pa, hors plancher bas.

* Extrait : pour plus d’information, consultez la réglementation en vigueur.

Retour à la vue d'ensemble