Rechercher
Rechercher

Calcul thermique et bilan carbone

Une méthode de calcul avec de nouvelles hypothèses

La RE 2020 introduit de nouvelles hypothèses, qui modifient substantiellement les repères de la RT 2012 :

  • La surface de référence : la SHON (Surface Hors Oeuvre Nette) utilisée en RT 2012 devient la SHAB (Surface habitable) en RE 2020, plus petite. Comme la consommation est ramenée à la surface, cela a pour effet d’augmenter la valeur du Bbio et la Cep.
  • Les fichiers météorologiques : les conditions climatiques dans lesquelles évolue le bâtiment (irradiation solaire, température extérieure, température d’eau froide, etc.) interviennent directement sur la performance du bâtiment. La RE 2020 intègre des fichiers de données plus contemporains, avec notamment des périodes de canicule en été. De plus, Tours remplace La Rochelle comme station météo de référence pour la zone H2B et Marignane remplace Nice pour la zone H3.
  • La consommation d’eau chaude sanitaire de référence : la RT 2012 considérait que le besoin ECS à 40 °C d’un « adulte équivalent », était de 500 litres par semaine. Cette valeur est revue et devient 392 litres.
  • Le PEF (facteur de conversion de l’électricité d’énergie finale en énergie primaire) : jusqu’ici considéré à 2,58, sa valeur est descendue à 2,3.
  • Le confort d’été : La RT 2012 se contentait de mesurer la surchauffe maximale d’un logement (TIC).


Désormais c’est le « nombre d’heures d’inconfort » qui est calculé. Le nombre d’heures d’inconfort serait alors calculé dur la base de fichiers météorologiques qui intègreront des périodes caniculaires. Donc, si un bâtiment a un nombre de « degrés-heure » trop élevé, il serait non conforme et sa conception serait alors à reprendre. Si le nombre « de degrés-heure » se situe entre un seuil bas et un seuil haut, la consommation en énergie primaire serait alors argumentée d’un forfait ou encore, une climatisation performante devrait pré-équiper le logement.


Vous l’aurez compris, la nouvelle réglementation et ses différents indicateurs auront un fort impact sur les prochaines constructions neuves. Au moment où nous écrivons cet article, ni les indicateurs « Energie » ni les indicateurs « Gaz à effet de serre » ne font l’objet de seuils définis. Saunier Duval vous accompagne dans la mise en œuvre de cette nouvelle réglementation.