Rechercher
Devis gratuitRechercher
Devis gratuit

Comment calculer la puissance idéale pour votre chaudière ?

Si vous avez à installer une nouvelle chaudière, vous vous renseignez probablement sur les technologies disponibles pour obtenir le meilleur confort thermique. Sans doute voulez-vous également optimiser votre consommation d’énergie. Dans quel type d’appareil investir parmi toutes les chaudières disponibles ? Quel combustible choisir ? Gaz, fioul ou granules de bois ? Et ainsi de suite. Mais s’il est un facteur à ne pas négliger, c’est bien le dimensionnement de votre système de chauffage. Vous devez l’adapter à votre situation et vos besoins, sous peine de voir s’envoler le montant de vos factures. Saunier Duval vous donne les éléments vous permettant de calculer la puissance idéale pour votre chaudière.



L’importance d’un bon dimensionnement

L’importance d’un bon dimensionnement

Dimensionner votre système revient à calculer l’énergie que votre chaudière devra produire pour vous chauffer correctement et fournir l’eau chaude sanitaire dont vous avez besoin au quotidien.

On parle alors de puissance ; il s’agit de la quantité d’énergie fournie par unité de temps. Elle s’exprime en watts (W) ou en kilowatts (kW).

1 watt = 1 joule (énergie) / seconde (unité de temps)

Un mauvais calcul peut engendrer quelques conséquences regrettables.

Une installation qui manque de puissance peut conduire à :

  • Une habitation mal chauffée, en particulier dans les étages. Les radiateurs en bout de cycle risquent de rester désespérément tièdes ;
  • Un débit d’eau chaude trop faible (si votre chaudière produit également l’eau chaude sanitaire) ;
  • Une chaudière en surrégime, qui travaille comme une forcenée pour vous satisfaire, sans toutefois en avoir les moyens. Vous risquez alors une usure prématurée de l’appareil ;
  • Des factures de gaz (ou autre combustible) bien trop élevées.

À l’inverse, avec une installation surdimensionnée, vous ne manquerez pas de chaleur ni d’eau chaude, mais le système ne sera pas satisfaisant pour autant :

  • Votre investissement de départ sera probablement plus important (le prix des chaudières très puissantes est généralement plus élevé) ;
  • Votre chaudière travaillera par à-coups, en multipliant les arrêts et redémarrages (puisque la température voulue sera trop rapidement atteinte). Ce fonctionnement chaotique en diminuera le rendement ;
  • Soumis à un tel régime, l’appareil risquera également de se détériorer et de s’encrasser plus rapidement.

Pour éviter ces désagréments, parcourez la suite de notre article. Nous y détaillons pas à pas comment estimer au mieux la puissance adaptée à votre logement.

Notez également qu’un bon dimensionnement perdra de son intérêt si votre chaudière est mal réglée ou mal entretenue. Une fois l’installation terminée, ne négligez pas ces étapes.

Demandez un devis entretien ou un devis dépannage pour votre chaudière afin de bénéficier des conseils de nos partenaires professionnels.


Calculer les besoins en chauffage

La puissance nécessaire pour vous chauffer dépend de multiples facteurs :

  • Le type d’habitation

Un appartement ou une maison mitoyenne est plus facile à chauffer qu’une maison individuelle puisqu’il ou elle bénéficie de la chaleur provenant des logements voisins.

  • Le volume de l’habitation

Plus la surface habitable est importante, plus votre chaudière devra être puissante.

  • L’isolation du logement

Une maison bien isolée (murs, toiture et ouvertures) exige une puissance inférieure puisqu’elle vous protège mieux du froid.

  • La localisation et le climat

Vos besoins en chauffage dépendent bien sûr de votre région et de l’altitude à laquelle vous vivez.

  • Votre mode de vie

Êtes-vous frileux ? Dormez-vous la fenêtre ouverte ou préférez-vous des chambres plus douillettes ? Y a-t-il d’autres pièces que vous ne chauffez jamais ? Autant de questions à vous poser pour mieux évaluer l’énergie nécessaire à votre confort.


Lorsque vous aurez rassemblé ces éléments, vous pourrez effectuer le calcul suivant :

  • Puissance (en W) =
    • C (coefficient de consommation énergétique) x Volume (en m3)
    • x (température de référence + ITE) x déperdition énergétique.

Pas de panique ! C’est très simple…

Pour le coefficient de consommation énergétique, comptez :

  • 1,5 pour une maison très bien isolée,
  • 1,6 pour une maison correctement isolée,
  • 2 pour une maison mal isolée.

Calculez le volume à chauffer en multipliant la superficie de l’habitation par la hauteur sous plafond.

La température de référence est celle que vous souhaitez atteindre en moyenne dans les pièces de votre maison. L’ITE ou Indice de Température Extérieure permet de prendre en compte la rigueur du climat dans votre région. Utilisez l’une des valeurs suivantes :

  • 15 si vous habitez en montagne,
  • 12 si vous vous trouvez dans le nord de la France,
  • 9 dans le centre,
  • 7 dans le sud.

Le coefficient de déperdition ajoute, quant à lui, l’influence des pertes thermiques inévitables et dépend également de l’isolation du logement. 1,3 est l’approximation la plus couramment utilisée.

Pour résumer, voici un cas d’école.

Il s’agit de déterminer la puissance théorique nécessaire pour une maison de 100 m2 située à Lille et plutôt bien isolée. La hauteur sous plafond est d’environ 2,5 m. Les propriétaires se sentent bien dans leur logement dès lors que la température ambiante atteint les 19°C.

Le calcul est le suivant :

Puissance = 1,6 x (100 x 2,5) x (19 + 12) x 1,3 = 16 120 W (ou 16,12 kW)

Nous pouvons alors estimer que la chaudière de la maison devra offrir une puissance minimale de 17 kW (on arrondit) pour chauffer correctement les habitants.

Cette estimation peut être plus basse si vous possédez une cheminée ou un chauffage d’appoint électrique venant en relais de la chaudière.

Par ailleurs, ce calcul de puissance ne concerne que le chauffage. Il est intéressant dans le cas où vous possédez un chauffe-eau indépendant. Si vous souhaitez que votre chaudière vous fournisse également l’eau chaude sanitaire (chaudière murale avec ballon par exemple), vous aurez besoin d’une puissance supérieure, ainsi que nous le verrons dans le paragraphe suivant.


Calculer les besoins en eau chaude sanitaire

Vous devez ici vous préoccuper du nombre de personnes habitant le logement puisque chacun a ses propres besoins en eau (pour le chauffage, c’est différent, une pièce à bonne température profitant à tout le monde).

Examinez également votre façon de consommer l’eau chaude : possédez-vous plusieurs salles de bain susceptibles d’être utilisées simultanément ? Comment ces dernières sont-elles équipées ? Douche seule, douche et baignoire, jacuzzi ?

On utilise, en général, une estimation de puissance basée sur le nombre d’habitants :

  • 23 kW pour 1 à 3 personnes,
  • 28 kW pour 4 personnes,
  • 33 kW et plus à partir de 5 personnes.

Prévoyez au moins 35 kW si vous possédez plus de 2 salles de bain.


Choisir la puissance de votre chaudière

Maintenant que vous avez réfléchi au chauffage et à l’eau chaude, comment combiner les deux estimations dans le cas où vous voulez installer une chaudière mixte ?

Basez-vous sur la puissance nécessaire à l’eau chaude sanitaire si cette dernière est supérieure au calcul réalisé pour le chauffage. C’est souvent le cas, les besoins en eau étant particulièrement énergivores.

Dans le cas contraire, prévoyez d’ajouter environ 5 kW pour un couple sans enfant et 10 kW pour une famille.

Vous avez le doute ? Demandez à un professionnel de réaliser le bilan complet de votre habitation. Vous bénéficierez alors d’un dimensionnement précis et pourrez choisir la puissance de votre chaudière en toute tranquillité.

Cliquez ici pour plus d’informations notamment sur nos chaudières gaz à condensation, très puissantes et économiques.

Vous êtes décidé ? Obtenez votre devis pour l’installation d’une chaudière à gaz.