Rechercher
Devis gratuit

Quels sont les signes de vétusté de votre chaudière ?

L’une des questions les plus fréquentes à propos de la chaudière concerne son remplacement. Quand faut-il en changer ? La décision n’est pas toujours facile à prendre : l’investissement est conséquent. Tout l’enjeu est donc de déterminer le moment précis où votre équipement ne répond plus aux 3 critères principaux : vous apporter le confort thermique souhaité, ne pas être trop gourmand en énergie, répondre aux normes écologiques actuelles. Voici donc les signes de vétusté et autres éléments auxquels il faut prendre garde afin de comprendre quand il est temps de remplacer votre chaudière.


Les signes d’usure de la chaudière

Si, tous les ans, vous faites réviser votre chaudière gaz par un professionnel qualifié et certifié RGE, nul doute que vous en augmenterez la durée de vie.

Pourtant, malgré cet entretien régulier, l’appareil vieillit et finit par présenter quelques signes de vétusté. Il est essentiel de savoir les détecter à temps, avant que votre chaudière ne tombe en panne. Vous risqueriez de vous retrouver sans chauffage et sans eau chaude en plein cœur de la mauvaise saison. C’est en effet lorsque l’équipement est fortement sollicité qu’il risque le plus de se détériorer et de vous laisser dans une situation fort désagréable.

Mais être condamné aux douches froides pendant quelques jours n’est pas le plus ennuyeux. Si votre chaudière fonctionne mal, elle peut également poser des problèmes de sécurité. Attention notamment à la fuite de monoxyde de carbone qui peut entraîner des dommages physiques.

Voici les quelques signes de vétusté qui doivent vous alerter :

  • De nombreux messages d’erreur
  • Des baisses de pression inexpliquées
  • Des pannes régulières
  • Un arrêt « sécurité » de la chaudière
  • Des bruits inhabituels émanant de l’appareil
  • Des variations de température d’une pièce à l’autre
  • Une baisse de la température de l’eau chaude sanitaire
  • Des factures de gaz en forte hausse sans changement dans votre consommation

Si vous avez des doutes, écoutez les conseils de votre chauffagiste. Lors de la visite annuelle d’entretien, il pourra vous indiquer l’état approximatif de votre chaudière.


Un éventuel retard technologique

En général, les chaudières ont une longévité minimale d’une douzaine d’années. Avec un bon entretien, elles peuvent cependant rester en service bien plus longtemps.

Votre système de chauffage ne tombe jamais en panne ? Cela ne signifie pas pour autant que vous n’avez pas à vous soucier de son remplacement.

En matière d’environnement et d’économies d’énergie, les développements peuvent être très rapides. Même si votre chaudière semble fonctionner correctement, son rendement n’est peut-être pas optimal. Un modèle plus récent pourrait par exemple vous aider à réduire votre facture de gaz.

Pensez-y si vous possédez un appareil standard. Les chaudières à condensation gaz sont sensiblement plus efficaces (consommation jusqu’à 30 % inférieure). Les chaudières murales sont plus compactes et prennent beaucoup moins de place. Il existe enfin des chaudières dites HPE ou THPE (haute ou très haute performance énergétique) dont le rendement est excellent et qui, en outre, ne génèrent que très peu d’émissions polluantes.

Par ailleurs, sachez que l’Etat propose de nombreuses aides pour l’installation de ce type de chaudière. De quoi minimiser le prix de départ pour, ensuite, profiter d’une source de chauffage à la fois plus économique et plus écologique.


De nouvelles conditions de service

Il peut aussi arriver que vous changiez votre mode de vie ou que vous décidiez de rénover votre logement. La famille s’agrandit, vous construisez une extension, vous installez un plancher chauffant. Ou, au contraire, les enfants sont grands et quittent le nid, plus besoin d’un radiateur dans chaque chambre. Et grâce à vos travaux d’isolation, un peu de bois dans la cheminée suffit à réchauffer le séjour quand il ne fait pas trop froid.

En résumé, vous n’avez plus les mêmes besoins, ce qui rend votre système de chauffage sous- ou surdimensionné. Dans les deux cas, vous risquez de payer plus qu’il ne faut. En cas de rénovation de la maison ou de changement majeur dans votre vie, il peut donc être intéressant de considérer le remplacement de la chaudière avant même que celle-ci ne présente de trop nombreux signes de vétusté.

Vous redoutez d’avoir à changer votre appareil ? Dites-vous que le fait d’anticiper l’usure de votre chaudière et de l’adapter à votre situation vous évitera :

  • la panne irrémédiable, celle qui exige des travaux conséquents et réalisés dans l’urgence
  • les multiples dysfonctionnements qui engendrent une accumulation de frais de dépannage et de réparation
  • une baisse de rendement significative ou des performances insuffisantes se traduisant par l’augmentation de vos dépenses énergétiques
  • l’utilisation d’une source d’énergie peu respectueuse de l’environnement

Pour en savoir plus, demandez un devis pour l’installation d’une nouvelle chaudière, ou, en cas de problème, le dépannage de votre appareil.