Rechercher
Devis gratuitRechercher
Devis gratuit

Rallumer une chaudière à gaz : mode d’emploi

L’hiver arrive et les matins se font plus frais. Voilà plusieurs mois que votre chauffage est coupé et vous aimeriez maintenant que votre chaudière reprenne du service. Mais elle ne s’utilise pas comme un simple appareil électrique pour lequel il suffit d’actionner un bouton marche / arrêt. La remise en route d’un système au gaz exige quelques précautions préalables afin d’assurer la sécurité du logement ainsi que le bon fonctionnement de l’installation. Voici donc les étapes à suivre pour bien redémarrer votre chaudière à gaz.



Quand éteindre et rallumer la chaudière ?

Les chaudières modernes n’ont pas besoin d’être mises à l’arrêt pendant les mois chauds. Elles comportent généralement un mode veille, ou « ECS » (eau chaude sanitaire uniquement). À l’arrivée de la mauvaise saison, il vous suffit alors de repasser en mode hiver pour réactiver le chauffage dans votre logement.

De manière générale, l’arrêt total et volontaire de la chaudière n’est plus recommandé. L’appareil consomme beaucoup d’énergie au redémarrage (adieu les économies !), tous les réglages sont à refaire et les circuits de chauffage risquent d’être bien encrassés. Évitez donc d’y recourir, sauf dans le cas d’une chaudière ancienne ou d’une absence prolongée (plus longue que de simples vacances).

Si, malgré tout, vous avez à relancer votre chaudière chaque année, vous vous interrogez sans doute sur le bon moment pour « rallumer le chauffage » …

Il n’existe aucune règle précise. Il importe surtout de faire preuve de bon sens.

Vous pouvez attendre que le froid s’installe vraiment pour éviter de réaugmenter votre consommation trop rapidement. Mais le meilleur compromis consiste sans doute à anticiper légèrement. De cette manière, si votre chaudière présente la moindre panne, vous avez le temps de faire appel à un chauffagiste pour résoudre le problème.

Vous pouvez enfin programmer l’entretien annuel de la chaudière à la période où vous comptez la redémarrer. Vous faites ainsi d’une pierre deux coups.

Demandez ici votre devis pour le dépannage ou l’entretien de votre chaudière.


Préparer le circuit de chauffage

Si votre chaudière est restée totalement inactive pendant de longues semaines, effectuez quelques préparatifs avant de la redémarrer. En voici la liste :

• Purger les radiateurs

Il arrive souvent que de l’air se retrouve emprisonné dans le circuit de chauffage, diminuant ainsi l’efficacité du système. Évacuez-le en ouvrant la vanne prévue à cet effet sur chaque radiateur. Prévoyez une bassine pour recueillir l’eau qui ne manquera pas de s’en échapper. Lorsque le liquide coule de façon plus ou moins continue, la purge est terminée. Procédez ainsi avec tous les radiateurs.

• Régler la pression de la chaudière

Pour que l’eau du circuit de chauffage circule correctement, il faut qu’elle soit soumise à une certaine pression (entre 1 et 1,5 bar). Si vous venez de purger les radiateurs, cette pression a probablement baissé puisque les tuyaux contiennent désormais un peu moins d’eau. Vérifiez le manomètre de la chaudière. Si la valeur qu’il indique est inférieure à un 1 bar, ajoutez du liquide dans le circuit en ouvrant le robinet d’arrivée d’eau situé (en général) sous l’appareil. Refermez-le dès que la pression a retrouvé le niveau souhaité.

• Contrôler le système d’évacuation des fumées

Dans la chaudière, la combustion du gaz libère des émanations évacuées par un conduit de cheminée. Vérifiez que ce dernier n’est pas obstrué, auquel cas vous devrez le faire ramoner.

• Vérifier le système de ventilation

La bonne aération de votre logement est un point primordial. Elle aide à assainir l’air de la maison tout en limitant l’humidité ambiante et la prolifération d’éventuelles moisissures. Mais elle permet également d’évacuer les gaz brûlés et de limiter les risques d’intoxication au monoxyde de carbone en cas de fuite. Les bouches d’aération doivent dont rester libres de tout encrassement.

Si le système de chauffage est resté à l’arrêt pendant une période très longue (logement inoccupé par exemple), purger les radiateurs, vérifier la pression et ajuster le niveau d’eau risque de ne pas suffire. Mieux vaut contacter un professionnel pour une mise en service en bonne et due forme. Il pourra vidanger et désembouer l’ensemble du circuit, ainsi qu’effectuer un nettoyage complet de la chaudière.


Vérifier les réglages spécifiques au chauffage

Avant de rallumer la chaudière, il vous reste quelques vérifications de base :

• Assurez-vous que les radiateurs sont prêts à fonctionner en ouvrant les robinets thermostatiques. Sinon ils resteront désespérément froids !

• Même chose pour le thermostat : il doit être réglé sur la température de référence souhaitée dans la maison. Si le thermostat indique une valeur trop basse, là aussi les radiateurs resteront froids. Et bien évidemment, changez les piles si nécessaire.

• Ouvrez l’alimentation de gaz (ou de fioul) afin d’alimenter la chaudière en carburant.


Démarrer la chaudière

Munissez-vous de la notice fournie par le constructeur afin de suivre les instructions de mise en marche. Il est possible que vous ayez à faire quelques tentatives avant que tout ne fonctionne correctement. Si toutefois, le brûleur ne s’active pas et que la chaudière se place en sécurité de façon récurrente, n’insistez pas et contactez votre chauffagiste.

Si tout se passe bien, la flamme de la veilleuse se rallume (elle est visible sur les anciens modèles), les radiateurs se remettent à chauffer et vous voilà prêt à affronter l’hiver !

Votre chaudière peine à redémarrer et vous pensez en changer ? Rendez-vous sur notre site pour plus d’infos sur les chaudières gaz, les modèles à condensation ou les versions murales.