Rechercher
Devis gratuitRechercher
Devis gratuit

3 conseils pour installer une chaudière dans la cuisine

Au moment de choisir votre système de chauffage se pose inévitablement la question de l’emplacement. En l’absence de garage ou de pièce de service dans votre maison, vous envisagez d’installer votre chaudière à gaz dans la cuisine. C’est en effet l’une des options possibles, à condition de respecter certaines règles incontournables. Saunier Duval vous conseille sur le type de chaudière à privilégier et les contraintes en matière de pose et de ventilation.



Privilégiez la chaudière murale

Les chaudières à gaz classiques se posent au sol. Elles sont généralement très volumineuses car prévues pour chauffer de grandes surfaces. Difficile de gérer un tel encombrement dans la cuisine (le problème est d’ailleurs le même pour la salle de bains).

Si vous ne disposez que d’un espace restreint, vous choisirez une chaudière murale, dont la largeur dépasse rarement les 45 cm. Il importe simplement que le volume de la pièce soit supérieur à 8 m3. L’évolution des technologies permet à la fois le chauffage du logement et la production d’eau chaude sanitaire, tout en gagnant de la place au sol.

-> Découvrez ici notre gamme de chaudières murales.


Préservez l’accessibilité de la chaudière

En ce qui concerne la pose, vous veillerez bien sûr à installer l’appareil sur un mur ou une cloison capable d’en supporter le poids. Évitez par ailleurs la proximité immédiate avec tout équipement susceptible de l’encrasser ou de l’exposer à une température anormale (plaque de cuisson par exemple).

Si vous craignez que la chaudière ne vienne gâcher l’esthétique de votre cuisine, pourquoi ne pas l’installer dans un placard ? Vous pouvez également réaliser un coffrage dont vous assortirez la peinture au décor de la pièce.

Dans ce cas, la première contrainte impose de garder l’appareil accessible pour les opérations de maintenance. N’oubliez pas que l’entretien annuel de la chaudière est une obligation légale visant à garantir votre sécurité et optimiser les performances de votre mode de chauffage. Le constructeur indique l’espace nécessaire pour démonter les panneaux et atteindre les pièces à contrôler et/ou remplacer.

Faites toujours appel à un professionnel pour installer votre chaudière puis procéder à ces visites d’entretien. Vous apprécierez ses conseils quant au meilleur emplacement de l’appareil dans la cuisine.

 Cliquez ici afin d’obtenir un devis pour l’installation ou l’entretien de votre chaudière.

L’intervention d’un chauffagiste est d’autant plus importante que la seconde contrainte est plus technique. Elle concerne le système de ventilation et se décline selon le type d’évacuation associé à la chaudière. C’est l’objet des prochains paragraphes.


Respectez les normes prévues pour une installation dans la cuisine

Les chaudières à gaz doivent être alimentées par un volume d’air suffisant pour garantir une bonne combustion dans le corps de chauffe. Leur fonctionnement nécessite également un système d’évacuation des fumées efficace. Il existe ici deux possibilités :

L’évacuation en cheminée (tirage naturel) ou par la VMC

Dans ce cas, la chaudière puise dans l’air ambiant et rejette les gaz viciés par l’intermédiaire d’un conduit de cheminée ou du système de ventilation.

Il est alors essentiel d’assurer l’arrivée d’air en laissant un jour suffisant sous la porte du placard ou en plaçant des grilles d’aération sur le meuble. La chaudière devra être placée à une hauteur minimale, variant selon les modèles.

Notez également que dans ce genre de configuration, la hotte aspirante est interdite. Vous ne pouvez utiliser qu’une hotte dite à recyclage (à charbon) afin de ne pas perturber le tirage du conduit de cheminée. Cela pourrait avoir des conséquences graves sur la qualité de l’air ambiant. Il est également recommandé de disposer d’un moyen d’aération naturelle de la cuisine, via une fenêtre par exemple.

L’évacuation en ventouse

Ici, l’arrivée d’air et l’évacuation des fumées se font de manière totalement hermétique grâce à deux conduits concentriques imbriqués. Ces derniers débouchent sur l’extérieur, par la toiture (ventouse verticale) ou par un mur de façade (ventouse horizontale). Le premier conduit amène l’air à la chaudière, le second évacue les fumées, le tout sans aucun contact avec l’atmosphère intérieure de la maison. Les chaudières à condensation fonctionnent généralement avec une évacuation en ventouse.

Les règles sont alors beaucoup moins strictes, le système de chauffage étant entièrement étanche vis-à-vis de la cuisine. Elles n’imposent pas de contrainte de volume ou de ventilation supplémentaire. Vous pouvez également utiliser une hotte aspirante sans risque particulier. Il vous suffit de respecter les écarts minimums entre appareil et parois du placard, tels qu’ils sont préconisés par le fabricant. Les visites d’entretien restent indispensables afin, notamment, de garantir une étanchéité sans faille du système d’évacuation.

Vous connaissez maintenant les normes relatives à l’installation d’une chaudière à gaz dans la cuisine. Vous ne demandez qu’à profiter du confort thermique apporté par une version murale efficace ? Vous aimeriez la camoufler dans un meuble ou un placard pour ne pas défigurer votre cuisine ? Contactez-nous !